Historique

Les premières années

En 1964, un groupe de bénévoles ouvre un centre de traitement pour personnes alcooliques d’expression anglaise dans le village de Foster et fonde le Brome Rehabilitation Center for Alcoholics Inc. En 1965, le conseil achète la maison et Mme Lorrain McCullough est nommée directrice générale, poste qu’elle occupera pendant plus de 25 ans.

Au début des années 1970, le centre cherche des installations plus grandes dans la grande région de Montréal. Grâce à l’aide financière d’un organisme de bienfaisance, il acquiert un couvent de vingt lits à St-Philippe, qu’il nomme Beaver House Rehabilitation Centre for Addictions. Le centre est renommé Pavillon Foster en 1978.

En 1988, une subvention est allouée pour le développement des services externes à LeMoyne, pour la clientèle de Montréal et de la Rive-Sud

Depuis les années 1990

De nombreux changements surviennent durant ces années. Le centre consolide d’abord son mandat provincial pour l’ensemble de la population d’expression anglaise du Québec et entreprend le traitement des utilisateurs de drogues illicites et des polytoxicomanes. L’engagement de longue date du centre dans la recherche sur les toxicomanies est reconnu en 1992, alors qu’une bourse de chercheur-boursier est décernée à Tom Brown, Ph. D, lui permettant de devenir chercheur à temps plein.

Le point de services de LeMoyne déménage à Montréal en 1994 et un financement additionnel permet l’ajout de services à la clientèle adulte et l’ouverture de services aux jeunes. Au cours des années suivantes, le centre met en place un programme jeunesse pour la Montérégie et ouvre plusieurs autres points de services externes à Montréal et en Montérégie. En 2000, le centre étend de nouveau sa gamme de services en offrant le traitement des joueurs pathologiques. En 2013, le CRD Foster reçoit un financement pour la mise en place de deux équipes de liaison hospitalière à l’Hôpital St-Mary’s et l’Hôpital général de Montréal.

Le CRD Foster offre aujourd’hui, dans ses principaux points de service de St-Philippe, de Notre-Dame-de-Grâce et de Brossard, ainsi que dans ses nombreux autres sites, des services de réadaptation en dépendance à plus de 2000 jeunes et adultes, ainsi que leur famille, provenant de toutes les régions du Québec et de nombreuses communautés culturelles.

Outre les services de traitement spécialisés qu’il offre aux usagers, le CRD Foster offre aux professionnels des services généraux et spécialisés en dépendances et en santé mentale des activités de formation et de consultation en matière de repérage, d’évaluation, d’intervention brève.